Blog ISCOD

Mon alternance se passe mal : comment faire ?

Le job en alternance de vos rêves ne se déroule finalement pas comme prévu ? Comment faire quand l’alternance se passe mal ? De fait, l’alternance reste une superbe expérience, pouvant vous offrir des opportunités uniques. Pourtant, comme pour tout emploi, il peut y avoir des déconvenues. Et il y a des règles à respecter, car vous êtes sous contrat. Pouvez-vous encore rétablir la situation ? Si elle est inextricable, comment rompre son contrat en alternance ? Est-il possible de changer d’entreprise en cours d’apprentissage ? Nous répondons à toutes vos questions pour en comprendre tous les enjeux et gérer la situation.

Alternance : comment résoudre le problème quand ça se passe mal ?

Identifier ce qui se passe mal dans votre alternance

La première chose à faire : vous demander d’où vient le problème. Cela peut être lié à plusieurs facteurs indépendants de votre volonté, mais pour trouver une solution, vous devez prendre le temps d’y réfléchir calmement. Quels problèmes rencontrez-vous et d’où proviennent-ils ? En effet, ces derniers peuvent être de différents types :

  • Le cadre légal n’est pas respecté. Vous avez signé un contrat de travail avec des horaires bien précis et deviez être bien accompagné par votre tuteur ? Pourtant, ce n’est pas le cas : vous faites des horaires à rallonge et votre tuteur est aux abonnés absents ;
  • Le cadre social n’est pas idéal. Que ce soit avec votre tuteur ou vos collègues, vous avez du mal à trouver votre place. Les tâches sont peut-être inégalement réparties ou vous ne parvenez tout simplement pas à communiquer avec eux ;
  • La fiche de poste de départ ne correspond pas à la réalité actuelle. Les missions qui vous sont proposées ne sont pas en adéquation avec celles qui vous avaient de départ. Vous êtes, dès lors, démotivé et cela se ressent ;
  • Le format de l’alternance ne vous convient pas. Vous avez du mal à suivre le rythme école/travail et vous n’avez plus assez d’énergie pour vous investir.
Le job en alternance de vos rêves ne se déroule finalement pas comme prévu ? Comment faire quand l’alternance se passe mal ?

Les raisons peuvent encore être nombreuses, mais il s’agit de les identifier. Il faudra ensuite définir dans quelle mesure les responsabilités sont partagées. Si c’est votre première véritable expérience professionnelle, il peut être complexe d’appréhender le problème. Sachez toutefois que cela peut venir des deux parties. N’hésitez donc pas à demander conseil.

Demander conseil autour de soi 

Vous avez du mal à prendre du recul sur la situation ? C’est bien normal et vous n’êtes pas le seul à ressentir cette sensation ni à vivre cette problématique. Il n’est pas toujours facile de faire la part des choses entre ce qui est de l’ordre du ressenti ou de la réalité.

C’est pourquoi, n’hésitez pas à en discuter autour de vous. En plus de vos proches, l’équipe pédagogique de votre école est là pour répondre à vos questions. À l’ISCOD, par exemple, chaque étudiant bénéficie d’un suivi en entreprise. De nombreuses visioconférences peuvent être organisées avec votre learning coach, votre chargé d’admission et toute l’équipe pédagogique.

Discutez aussi avec les autres étudiants sur leurs propres expériences pour avoir leur avis. Au fur et à mesure, vous devriez avoir une vision assez claire des choses et pourrez ainsi en faire part aux principaux intéressés.

Communiquer avec les personnes concernées

Vous avez déterminé la raison pour laquelle votre alternance se passait mal ? Parfait ! Vous arrivez maintenant à la partie la plus délicate à mettre en œuvre : crever l’abcès. Cette étape est d’autant plus importante qu’elle vous évitera de laisser la situation s’envenimer jusqu’au clash. Il faut, en effet, tout faire pour ne pas aboutir à une situation de rupture.

Certes, il est possible de mettre fin à son contrat en alternance, nous vous expliquerons comment plus tard. Néanmoins, il est préférable de repousser au maximum cette solution tant que cela est possible.

Nous vous invitons donc à échanger avec votre tuteur sur la situation et à lui proposer des solutions. Le mieux reste sans aucun doute de recourir à la communication non violente. Celle-ci vous sortira de bien des mauvais pas dans le monde professionnel.

Exemple : votre poste ne correspond pas à vos attentes ? Soyez transparent et exposez-lui les faits, puis votre ressenti. À la lecture de votre fiche de poste et au vu de vos précédents échanges, vous aviez des attentes précises vis-à-vis du poste. Or, aujourd’hui, les missions que vous réalisez ne correspondent pas. Vous vous sentez ainsi démotivé et perdez confiance en vous, ce qui impacte votre travail et la relation de travail avec l’équipe. Terminez ensuite par vos besoins : vous souhaitez que l’on revoie certaines de vos missions pour que celles-ci soient davantage en phase avec le contrat initial. Cela vous permettra de vous investir pleinement et de travailler en parfaite cohésion avec les autres collaborateurs.

Malgré tous ces efforts, vous ne parvenez pas à trouver un accord ? Jouez votre dernière carte !

Faire appel à un médiateur

Lorsque l’alternance se passe mal, vous pouvez faire appel à un médiateur spécialisé.

Il existe des médiateurs de l’apprentissage au sein des chambres de commerce et d’industrie (CCI) ou des chambres des métiers et de l’artisanat (CMA). Consultez-les pour mettre les choses à plat quand la situation frôle le contentieux.

Francis Enguélé, directeur général de l’ANAF dans l’article « Au secours, mon contrat d’apprentissage se passe mal ! »

Le but est réellement d’éviter la rupture de contrat d’alternance. C’est la raison pour laquelle il existe des financements de certaines régions pour la création de lieux dédiés à la médiation au sein des Centres de Formation (CFA).

Le rôle du médiateur sera d’échanger avec votre tuteur et vous pour comprendre ce qui crée une situation de blocage. C’est le moment de lui exposer les faits et ce que vous avez déjà mis en place pour régler la situation. Si malgré tout cela, vous ne parvenez pas à trouver un terrain d’entente, c’est la rupture de contrat qui s’annonce.

Quitter son alternance : la solution ultime quand l’alternance se passe mal

Votre alternance se passe mal et vous souhaitez y mettre un terme ? Cela est possible, comme pour tout autre emploi. Tout dépend ensuite des circonstances dans lesquelles cela intervient.

Votre alternance se passe mal et vous souhaitez y mettre un terme ? Cela est possible, comme pour tout autre emploi. On vous donne la marche à suivre !

Comment quitter son entreprise en alternance ?

Si vous êtes encore en période d’essai (deux mois en général pour une alternance) et que vous souhaitez quitter votre alternance, la situation est simple. Vous pouvez mettre un terme à votre contrat sans justificatif ni préavis.

Après la période d’essai, la situation se complique un peu plus. Mais il est dans l’intérêt des deux parties que cela se passe bien. C’est pourquoi vous pouvez signer un accord à l’amiable sur lequel figurera le motif de la rupture du contrat et vos coordonnées respectives. C’est bien sûr la meilleure façon de quitter une alternance puisque vous vous mettez d’accord sur les modalités d’un départ.

La démission reste ensuite le dernier recours. Mais la bonne nouvelle c’est qu’elle est désormais possible. Avant 2018, l’alternant n’avait absolument pas le droit de démissionner. Une situation qui pouvait, bien entendu, occasionner bien des complications.

Aujourd’hui, la démarche est simple. Il s’agit une nouvelle fois de saisir le médiateur de l’apprentissage en fonction de la chambre consulaire dont vous dépendez : la chambre d’agriculture, la chambre des métiers de l’artisanat ou la Chambre de commerce et d’industrie. Dans les 5 jours suivants, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre employeur. Celle-ci fera mention de votre décision de quitter l’entreprise. Après 7 jours minimum, le contrat est rompu.

Enfin, si votre volonté de quitter l’entreprise est liée à un manquement de votre employeur (harcèlement physique ou moral, non-respect du droit du travail…), vous pouvez entamer une résiliation judiciaire en saisissant le Conseil des prud’hommes. Attention toutefois, vous serez dans l’obligation de poursuivre votre alternance le temps que le juge se prononce.

Est-il possible de changer d’entreprise en cours d’apprentissage ?

Oui, si votre alternance se passe mal, il est tout à fait possible de changer d’entreprise en cours d’apprentissage. Il faudra néanmoins être prévoyant et vous montrer proactif pour éviter de vous retrouver trop longtemps sans contrat. Aussi, si vous avez eu plusieurs entretiens de recrutement avant d’être embauché, pourquoi ne pas revenir vers les entreprises qui vous avaient plu ? D’où l’importance de garder contact avec ces dernières notamment via LinkedIn ou d’autres réseaux professionnels.

Tenez-vous également au courant des offres de votre école, par exemple. Sur ISCOD, vous disposez d’un accès dédié. Vous pouvez également en parler à vos responsables pédagogiques qui sauront vous conseiller et vous orienter. Bien entendu, il existe aussi de nombreux sites vous permettant de reprendre votre recherche d’emploi.

Vous craignez les questions concernant votre précédente expérience ? C’est un élément à anticiper, en particulier si on vous demande les raisons de votre départ. Rien ne sert de cacher les choses. Soyez transparent et montrez que vous avez tout fait pour trouver une solution avant d’en arriver à la rupture. Recentrez également sur le poste pour lequel vous postulez et montrez en quoi vous êtes certain que le poste vous conviendra mieux. Cela vous permettra là aussi de mentionner vos attentes. Enfin, si vous avez eu des précédentes expériences (même en stage ou en job d’été) qui se sont bien déroulées sur la durée, c’est le moment de les valoriser. Vous prouverez ainsi que l’événement précédent était isolé et ne dépendait pas uniquement de vous.

Garder confiance en vous malgré cette épreuve

Un départ d’une entreprise reste un événement loin d’être anodin. Rebondir n’est pas toujours facile, d’autant plus lorsque l’on a vécu une expérience compliquée. Il est possible que vous ressentiez une perte de confiance en vous, un stress plus important, une crainte de retourner au travail, des doutes sur votre choix professionnel… Faites-vous accompagner dans cette période. Votre organisme de formation est là pour ça. Vous bénéficierez alors d’une oreille attentive qui vous permettre de reprendre pieds. Gardez également en tête que retrouver rapidement une alternance vous permettra de rebondir plus vite.

En conclusion

Une alternance peut mal se passer, c’est un fait. Il faut pourtant relativiser, cela peut arriver au cours de n’importe quelle expérience professionnelle. Vous êtes donc loin d’être un cas isolé. La communication reste votre meilleure alliée que ce soit avec votre tuteur ou encore votre organisme de formation. Vous n’êtes pas seul dans cette étape et vous connaissez désormais les solutions pour vous permettre de rebondir rapidement.

Vous cherchez une entreprise qui recrute en alternance ?

Offres d'emploiConsultez nos offres d'emplois en alternance

Nouveau commentaire

Télécharger une documentation

diplome
email

ou nous contacter au 01.88.24.66.99

En cliquant ci-dessus sur télécharger, vous acceptez nos conditions générales d'utilisation et notre politique de confidentialité.